Alexandre Kostanda

Alexandre Kostanda est un céramiste né en 1924 en Pologne. Apprenti chez Louis Giraud à Vallauris en 1936, il enseigne la céramique à Biot.


Catégories :

Céramiste

Recherche sur Google Images :


Source image : collections.delcampe.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • De 1936 à 1938 Alexandre Kostanda est apprenti chez Louis GIRAUD et y apprend la... dans un centre des "Compagnons de France" et enseigne la céramique à Biot.... 1949, retour à Vallauris, Alexandre Kostanda devient chef d'atelier chez... (source : chrisbrocexpo)
  • (Alexandre Kostanda est apprenti chez Louis Giraud à Vallauris de 1936 à 1938. Il enseigne la céramique à Biot en 1940. Il ouvre un atelier à Cluny en 1946... (source : colceram.online)

Alexandre Kostanda est un céramiste né en 1924 en Pologne.
Apprenti chez Louis Giraud à Vallauris en 1936, il enseigne la céramique à Biot. Il s'établit à Cluny, en Saône-et-Loire en 1942.

A la fin de la guerre, il enseigne le tournage et la poterie au centre d'apprentissage des Faïenceries de Longchamps en Côte-d'or[1]. Il sera le professeur des quatre fondateurs des ateliers d'Accolay.

En 1949, il est de retour à Vallauris pour prendre la direction de l'atelier de Louis Giraud.
Alexandre Kostanda fonde son propre atelier en 1953. Il fait venir de Cluny de l'argile à grès, qui supporte des températures de cuisson plus élevées, et la mélange avec la terre de Vallauris.
Il fait partie des céramistes qui organisent en 1968 la Biennale internationale de céramique de Vallauris.

Sa production, sensuelle et plastique à ses débuts, évolue vers une céramique plus épurée, aux motifs floraux ou abstraits. Les décors sont fréquemment peints par sa mère Irène, ancienne décoratrice "au Ripolin" chez Giraud.
A Vallauris, malgré les couleurs chatoyantes des céramiques locales, Alexandre Kostanda garde une préférence pour les coloris sourds, proches des teintes naturelles de l'argile.
Sa céramique, d'apparence rustique, surprend par la finesse de sa facture et l'équilibre de ses proportions, révèlant l'exceptionnelle maîtrise technique de Kostanda.

Notes

  1. Créé par Henry Moisand, directeur des Faïenceries de Longchamps, le centre d'apprentissage aux métiers de la faïence comptera jusqu'à 80 élèves avant de devenir le Lycée Professionnel de la céramique.

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : céramique - vallauris - kostanda - alexandre - giraud - ateliers - céramiste - chez - louis - enseigne - cluny - centre - apprentissage - faïenceries - longchamps - argile -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Kostanda.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu