Aryballe

L'aryballe est un vase grec antique utilisé pour stocker de l'huile parfumée destinée aux soins du corps. Les aryballes sont particulièrement souvent utilisés comme réservoir d'huiles par les athlètes.


Catégories :

Artéfact archéologique - Céramique grecque antique - Céramique - Récipient - Vie sous la Rome antique - Archéologie sous-marine

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • C'est le sujet du décor qui confère de l'intérêt à ce vase.... La forme de l'aryballe est banale : c'est un type qu'on a fabriqué à Corinthe pendant tout... (source : persee)
  • Les formes des vases grecs de la collection Denon. 9. Les styles décoratifs..... L'aryballe est surtout utilisé par les athlètes à la palestre. (MNC. 2862)... 1 Les aryballes globulaires présentent fréquemment un décor animalier :... (source : sevresciteceramique)
  • Cet aryballe est particulièrement typique quant à sa forme et pourvu d'une tête... (source : archive)
Aryballes de la collection Campana au Louvre, Paris.

L'aryballe (grec ancien :αρυβάλλος, aryballos, la racine de ce mot est αρυω qui veut dire «puiser») est un vase grec antique utilisé pour stocker de l'huile parfumée destinée aux soins du corps. Les aryballes sont particulièrement souvent utilisés comme réservoir d'huiles par les athlètes.

Contexte historique

La naissance de l'aryballe semble se situer deux siècles après celle de l'œnochoé, dont il reprend la forme, c'est-à-dire dans la période proto-corinthienne aux alentours de 700 av. J. -C. Les premiers exemplaires connus ont une forme sphérique et leur décoration ocre et beige, fréquemment assez simpliste comparé aux autres poteries, permet de les attribuer à la ville de Corinthe. Ce genre de céramique se propagera ensuite dans toute la grande Grèce et perdurera jusqu'à la fin de l'époque hellénistique. Son style évoluera et il gagnera ainsi un base plate, une forme plus élancée et quelques fois une seconde anse. La peinture sur aryballe passera elle aussi de l'Époque archaïque à l'époque hellénistique en traversant les figures rouges et noires. On trouve aussi des aryballes dans les Andes, à partir de la culture Inca.

Formes

Dans la littérature l'aryballe est fréquemment confondu (quelquefois par les anciens eux-mêmes) avec des vases de formes particulièrement proches tels que le lécythe ou l'alabastre. De taille fréquemment comprise entre 6 et 20cm l'aryballe a la forme d'une bourse avec une base large mais resserrée comparé à la panse. Comme l'ensemble des récipients à huile il a un col assez long et resserré qui se termine avec des lèvres plates et élargies. Une fine anse verticale est fixée entre ces lèvres et la panse. On peut raisonnablement penser que de tels vases pouvaient être liés par une corde à la taille de leur propriétaire.

Utilisation

Les utilisations de ces vases nous sont connus par un texte de Pollux[1] et par diverses peintures retrouvées sur d'autres vases contemporains. L'utilisation de ces vases semble par conséquent être essentiellement le transport d'huiles (peut-être parfumées) par les athlètes pour s'oindre la peau. L'aryballe pouvait aussi servir, plus classiquement, de récipient à huile conçues pour des cérémonies ou parfois à des rites funéraires quoique dans ce cas le lécythe semble s'imposer.

Note

  1. Pollux, Scène des chevaliers d'Aristophane, VII, 166;X, 63.

Bibliographie

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : aryballes - vase - forme - huile - grec - semble - époque - utilisation - paris - ancien - aryballos - dire - parfumée - particulièrement - athlètes - connus - comparé - céramique - hellénistique - base -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Aryballe.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu