Azulejo

Le terme d'azulejos ou azuléjos sert à désigner un ensemble de carreaux de faïence, en portugais :) assemblés en panneau mural.


Catégories :

Faïence - Céramique - Art hispano-mauresque - Ornementation - Architecture en Espagne - Architecture au Portugal - Hispanisme

Recherche sur Google Images :


Source image : paperblog.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Actuellement, l'art de l'azulejo est devenu l'art portugais par excellence... où Manuel I s'approvisionne pour décorer son palais de Sintra.... (source : lejardinduportugal.over-blog)
  • Aujourd'hui, l'art de l'azulejo est devenu l'art portugais par excellence et ... de Séville où Manuel I s'approvisionne pour décorer son palais de Sintra.... (source : annie.cicatelli.pagesperso-orange)
  • Le terme azulejo est employé au Portugal dès le début du XVIe siècle..... quelques images de ce palais véritable musée de l'azulejo... (source : meublepeint)

Le terme d'azulejos ou azuléjos[1] (de l'arabe "al zulaydj" ????, pierre polie, et non du portugais azul, bleu, étymologie qui semble évidente puisque la couleur bleue est la plus souvent utilisée) sert à désigner un ensemble de carreaux de faïence (un azulejo - en espagnol : [aθu'lexo]), en portugais : [azulæɨʒʊ]) assemblés en panneau mural.

Ces carreaux ou ces panneaux peuvent utiliser des motifs géométriques ou des représentations figuratives. On les trouve de longue date dans les intérieurs de bâtiments mais également en revêtement extérieur de façade.

Damier d'azulejos sur la façade de l'église Matriz de Cambra, Vouzela, Portugal
Azulejo à l'entrée du marché central de Funchal (île de Madère)

Historique

Cet art qui s'est développé dans toute la péninsule Ibérique a été importé par les Maures lors de leur occupation. Initialement non figuratives (interdiction de la figuration dans les préceptes de l'islam sunnite), les décorations deviennent figuratives avec l'essor de la faïence dans toute l'Europe et surtout dans les Flandres comme par exemple au musée de l'Hospice Comtesse à Lille).

Si Séville, pour l'Espagne, possède de magnifiques panneaux, et si Mexico s'enorgueillit de sa "Casa de los azulejos", cet art s'est spécifiquement développé au Portugal et dans ses anciennes colonies (Brésil, comptoirs d'Asie - Macao et Goa... )

Aujourd'hui, les panneaux portugais les plus connus sont ceux de l'intérieur de la gare de Porto, le Palais des Marquis de Fronteira ou la petite chapelle São Lourenço dans la province de l'Algarve.

Plus modestement, des panneaux simples sont fréquemment utilisés pour des représentations religieuses ou à des fins signalétiques.

Enfin, les azulejos disposent de leur musée à Lisbonne et des ateliers s'emploient à poursuivre leur adaptation à la modernité. (voir les réalisations dans le métro de Lisbonne)

Voir aussi

Notes et références

  1. Le Nouveau Petit Robert de la langue française 2010, Le Robert, 2009, 2837 p. (ISBN 978-2-84902-633-5) , p.  202 

Annexes

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : azulejos - palais - portugais - casa - sintra - panneaux - faïence - figuratives - musée - dos - patudos - carreaux - représentations - intérieurs - façade - portugal - art - développé - lisbonne - sacavém -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Azulejo.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu