Carrelage

Le carrelage est un revêtement de sol et de murs constitué de carreaux de céramique, terre cuite ou ciment, superposés et collés.


Catégories :

Composant technique de construction - Revêtement immobilier

Définitions :

  • Composition d'éléments géométriques jointifs formant revêtement de sol. (terre cuite, pierre, grès…) (source : maisonsprisma)
Image montrant des carreaux en ciment du XIXe siècle.
Carreaux en grès-cérame du XIXe siècle
Image montrant des tomettes de terre cuite.
Tomettes de terre cuite

Le carrelage est un revêtement de sol et de murs constitué de carreaux de céramique, terre cuite ou ciment, superposés et collés. Il est fréquemment utilisé pour la finition et la décoration des sols et des murs pour les habitations et autres locaux, autant à l'intérieur qu'en extérieur. Le terme sert à désigner à l'origine l'action de poser des carreaux, puis, par métonymie, le résultat de cette action.

En Suisse, les carreaux sont nommés catelles (cf. le Robert), on utilise aussi le mot planelles.

Composition

Argile ou terre, quartz, feldspath qui se vitrifie sous la chaleur, kaolin est un adjuvant et les émaux.

Fabrication

Les matières premières sont mélangées et broyées de façon à former une pâte fine et homogène nommée barbotine. Cette poudre est séchée puis injectée dans un moule de la taille et forme du carrelage recherché. Le carreau est nettoyé puis soumis à plusieurs étapes de séchage. Pour lui donner une couleur, il existe trois types d'émaillage : l'émaillage à sec, l'émaillage humide et la sérigraphie. Le carrelage subit une dernière étape de cuisson au four avant d'être conditionné pour la vente[1].

Caractéristiques

Articles connexes : Pavé, Dalle (architecture) et Mosaïque.

Un carrelage a toujours une forme géométrique convexe, le plus souvent des carrés ou quelquefois des rectangles. Ceux-ci sont fins, moins d'un centimètre d'épaisseur. Plus les carrelages sont vastes, plus leur surface est cassante. Les carrelages s'utilisent plus en intérieur qu'en extérieur, car soit le mortier, ou soit le carrelage ne supporte ni les intempéries, ni le gel. On utilise plus cette technique sur des sols que sur des murs. Le principe du carrelage existe sous d'autres formes en extérieur.


De manière industrielle plusieurs procédés de décorations sont utilisés. Un premier procédé vise à l'utilisation de sels migrants Sur la surface du biscuit avant la cuisson, cela a pour effet une répartition aléatoire des couleurs et effets sur les carrelages. Un second procédé utilise un "rouleau décor" : une sorte de cylindre vient appliquer un motif sur la surface du biscuit. L'effet cylindrique de cette presse de production sert à faire en sorte que le motif ne se répète pas comme une copie conforme sur les carreaux. Ces procédés permettent la création de la plupart de gammes de couleurs et d'effets sur les carrelages. On trouve les classiques unis, marbrés, et nuagés. Depuis 2003 on note la naissance de très fidèles reproductions de matériaux bruts avec surtout des imitations parquet, et imitations tôles rouillées. Depuis 2006 à peu près il y a l'apport de matière dans les carreaux avec un nouveau dispositif d'insertion de billes de métal à l'intérieur du produit, et qui après polissage en usine donne une très fidèle imitation inox, acier et alu.

Il existe plusieurs types de cuisson, on distingue mono cuisson et bi cuisson. La mono cuisson est utilisée essentiellement pour le revêtement de sol, cette opération consiste à cuire le biscuit décoré en une seule étape à une température avoisinant les 1300 degrés. Cette cuisson à forte température permet d'obtenir un biscuit plus résistant. La bi cuisson est le procédé utilisé pour la cuisson des faïences, le procédé comme son nom l'indique s'effectue en deux cuissons à 800 degrés chacune, cela donne des produits moins résistants, mais baisse énormément les couts de fabrication, les fours étant plus rapidement à 800 degrés qu'à 1300.

Histoire

Principe connu depuis l'Antiquité.

Types de carrelages

Les carrelages peuvent être en grès émaillé, grès brut, grès cérame, grès cérame pleine masse, grès cérame rectifié, grès cérame lappatto, émaux, pâte de verre, ciment ou encore terre cuite.

Pose

Pose de carrelage

Il existe plusieurs types de pose, les principaux sont les suivants.

La pose diagonale qui vise à poser le carrelage de manière rectiligne les joints formant un quadrillage parfait avec un angle à 45 degrés comparé au mur.

Il existe plusieurs techniques de pose :

Ex : chape respectant les traditions, chape anidrith, ancien carrelage, plancher bois (avec natte ou panneau de désolidarisation), chauffage au sol, etc. Il existe tout autant de colles que de types de supports. De plus des mises en œuvres sont différentes en fonctions des types de colles ainsi il est bon de différencier les colles "normales" des colles "fluides" et des colles "en pâte".


Préparation des supports : le carrelage nécessite dans la majorité des cas une préparation du support afin de perfectionner l'adhérence de la colle ou de perfectionner les niveaux du sol, pour cela on utilise des primaires d'accrochages et des ragreages.

Notes et références

  1. http ://www. lietti. ch/guide/fabrication. cfm?&L=1000000000

Voir aussi

Bibliographie

Recherche sur Google Images :



"Les carreaux sont simplement"

L'image ci-contre est extraite du site baronette.free.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (1024 × 768 - 105 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : carrelage - pose - carreaux - sol - cuisson - support - grès - murs - carreau - types - procédés - formats - colles - cérame - extérieur - puis - utilise - effet - chape - terre - céramique - intérieur - poser - mortier - vise - biscuit - degrés - joints - désolidarisation - paris -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Carrelage.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu