Ehrenfried Walther von Tschirnhaus

Ehrenfried Walther von Tschirnhaus, né à Kieslingswalde, près de Görlitz le 10 avril 1651 et décédé à Dresde le 11 octobre 1708, était un mathématicien et physicien allemand.


Catégories :

Mathématicien allemand - Naissance en 1651 - Décès en 1708 - Céramique

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Ehrenfried Walther von Tschirnhaus (or Tschirnhausen) (April 10, 1651... (source : en.wikipedia)
  • ... Ehrenfried Walther von Tschirnhaus, né à Kieslingswalde, ... L'orthographe du nom a essentiellement oscillé entre la finale en - haus et celle... (source : fr.wikivisual)
  • LEIBNIZ, GOTTFRIED & JOHANN BERNOULLI & JAKOB BERNOULLI & EHRENFRIED WALTHER VON TSCHIRNHAUS. - [THE BRACHISTOCHRONE PROBLEM] · Supplementum defectus... (source : lynge)
Ehrenfried Walther von Tschirnhaus

Ehrenfried Walther von Tschirnhaus, né à Kieslingswalde, près de Görlitz (Allemagne) le 10 avril 1651 et décédé à Dresde le 11 octobre 1708, était un mathématicien et physicien allemand.

Physicien et géomètre né dans une famille noble et riche, il servit en 1672 contre la France, puis voyagea aux Pays-Bas, où il complétait ses études à l'Université de Leyde, en Angleterre, en Italie, en Sicile, et en Allemagne.

Il vint quatre fois à Paris, et y fut appelé membre associé de l'Académie des sciences.

Il peaufina les instruments d'optique, établit de superbes verreries en Saxe.

Il fabriqua un verre de lunette convexe des deux côtés, qui avait 32 pieds (10™, 70) de foyer et 1 pied (0™, 33) de diamètre, et des verres brûlants d'une grande puissance, dits Caustiques de Tschirnhausen.

On lui doit aussi la découverte, avec l'alchimiste Johann Friedrich Böttger, d'une porcelaine comparable à celle de la Chine.

Outre des Mémoires, dans le recueil de l'Académie des sciences, il a laissé quelques ouvrages, dont les plus estimés sont :

Transformation de Tschirnhaus

Voir à ce propos l'article : Méthode de Tschirnhaus.

Orthographe du nom

L'orthographe du nom a essentiellement oscillé entre la finale en -haus et celle en -hausen : tandis que les deux livres de Tschirnhaus qu'on peut trouver sur (http :/gallica. bnf. fr Gallica] sont sans nom d'auteur, on trouve -haus dans le livre de L'Hôpital (1696), dans les Éloges de Fontenelle (1699) mais -hausen dans l'Encyclopédie de Diderot-D'Alembert et dans le traité d'algèbre, en allemand, de Heinrich Weber (1895). Aujourd'hui la finale -haus est plus usitée mais, selon la base bibliographique de l'American Mathematical Society, c'est d'une courte tête (59/44) dans les articles récents de mathématique.

]

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : tschirnhaus - nom - haus - ehrenfried - walther - von - allemagne - physicien - allemand - géomètre - académie - sciences - verre - pieds - medicina - amsterdam - traité - propos - orthographe - finale -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ehrenfried_Walther_von_Tschirnhaus.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu