Émail

L'émail est une substance vitreuse composée, surtout, de silice, de feldspath, de kaolin et d'oxydes métalliques.


Catégories :

Verrerie

Recherche sur Google Images :


Source image : artdecoceram.over-blog.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Après cuisson en oxydation entre 700 et 800°c, on obtient une fine couche métallique accrochée à l'émail de fond. On peut ainsi obtenir quelques teintes à ... (source : atelier-poterie)
  • avec un pinceau, nous appliquons les oxydes métalliques sur la poterie biscuitée.... L'émail est un mélange de roches broyées, de cendres et d'oxydes... La cuisson au bois permet d'obtenir les aspects flammés des grès bruts et ... (source : poterielesbros)
  • L'émail est un mélange de silice, de minium, de potasse et de soude.... de l'ordre de 800 degrés la poudre d'émail sur son support métallique, ... puis on remplit les interstices avec des émaux en 2 ou 3 couches avant cuisson.... (source : maison-email)

L'émail est une substance vitreuse composée, surtout, de silice, de feldspath, de kaolin et d'oxydes métalliques.

Ce mélange, proche d'une terre ou d'une pâte, se vitrifie sous l'effet de la température, lors de la cuisson.

Technique

L'émaillage peut comporter, dans le cas où on veut diminuer la durée de cuisson, une phase préparatoire, dite frittage.

Un émail devrait être facile à appliquer, ne devrait pas s'effriter lors de sa dépose, et devrait avoir un cœfficient de dilatation proche de celui de son support, sinon il se produit des fissures (tressaillage), ou autres défauts de surface.

Pour perfectionner la tenue de l'émail lors de la dépose, il est quelquefois indispensable d'ajouter des matières organiques, comme de la colle, du sucre, etc., qui autorisent la poudre d'adhérer au support.

Il sera d'autant plus riche en plomb qu'on désire abaisser son point de fusion et perfectionner sa fluidité.
Il se présente sous la forme d'une barre appelée ballotte qu'on concasse avant usage, ou de poudres de niveaux de granulométrie divers, obtenues par pilage.
On l'applique, généralement à froid, sur des objets pouvant supporter sa température de fusion.

On obtient après refroidissement une finition mate ou brillante, transparente ou opaque, colorée ou non, selon sa composition.
Les colorants utilisés sont les oxydes métalliques :

Le cloisonné

Article détaillé : cloisonné.

Il s'agit de cerner le contour des motifs avec minces bandelettes métalliques soudées sur le champ du métal. Les alvéoles ainsi obtenues sont remplies d'émail, et le tout est ensuite cuit, puis poncé.

Il existe des dérivés de cette technique. Le cloisonné dit «à jours», ou «plique à jours», en est un : les alvéoles sont préalablement collées sur un support en cuivre fin, qui est ensuite dissous avec des acides. Il n'y a par conséquent pas de fond et cela permet des effets de transparence.

Le champlevé

Article détaillé : Champlevé.

Le champ à décorer sur le métal est creusé au burin en épargnant les cloisons qui limitent les alvéoles. L'émail est positionné dans les cavités, puis cuit, et poncé. Cette technique, dérivée du cloisonné, produit un ouvrage plus fin.

La basse taille

Le support en métal précieux est ciselé en creux. Les reliefs et les volumes ainsi tracés sont revêtus de pellicules successives d'émail translucide, quelquefois associées à de l'émail opaque coloré.

Médaillon avec émail a la basse taille

L'émail peint

La plaque de métal est recouverte d'une première couche de fondant, un émail de base incolore, puis reçoit diverses couches de poudres d'émaux, déposées à la spatule et au pinceau. De nombreuses cuissons sont nécessaires.

La grisaille

Selon cette technique, la plaque de cuivre est couverte d'une couche uniforme d'émail noir.
Après la cuisson, l'émailleur dépose, à l'aiguille ou au pinceau, du "blanc de Limoges" de différentes densités, donnant à la matière divers effets de gris et de blancs, d'ombres et lumières. Le blanc peut aussi être remplacé par de l'or, ou mélangé à des couleurs.

L'émail pour la céramique

Article détaillé : Glaçure.

Voir aussi

émaux sur cuivre


Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : émail - métalliques - cuisson - technique - support - cuivre - cloisonné - métal - effet - devrait - dépose - poudre - bleu - vert - détaillé - alvéoles - puis - couche - blanc - oxydes -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mail_(verre).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu