Faïence de Malicorne

La faïence de Malicorne regroupe les productions des manufactures de Malicorne-sur-Sarthe depuis le XVIIIe siècle.



Catégories :

Céramique - Courant de la céramique contemporaine

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Faïenceries d'Art de Malicorne : fondé en 1924, l'atelier perpétue la fabrication respectant les traditions de faïences. Production artisanale de faïences ajourées et ... (source : faiencerie-malicorne)
  • ... Petite bourgade des bords de Sarthe, Malicorne compte actuellement deux faïenceries, ainsi qu'un Musée de la faïence. La présence dans la... (source : bourg-joly-malicorne)
  • Découvrez la faïence de Malicorne et les autres métiers d'art de la Sarthe. Tourisme en Sarthe vous informe sur la Sarthe et tout son patrimoine. (source : tourisme-en-sarthe)
Assiette en faïence à décor breton, Manufacture Pouplard
Soupière par Emile Tessier, Faïence de Malicorne, fin XIXe siècle.

La faïence de Malicorne regroupe les productions des manufactures de Malicorne-sur-Sarthe depuis le XVIIIe siècle.

Historique

Les origines

C'est en 1747 que Jean Loyseau s'installe à Malicorne. Il va créer la première manufacture locale, exploitant les gisements de terre de Ligron et le bois des abondantes forêts environnantes.
À sa suite, Guillaume Rabigot, ancien tourneur de Loyseau et héritier du savoir-faire, développe sa manufacture, dénommée Faiencerie du Bourg-Joly. En 1899, elle est reprise par la famille Leroy-Dubois, puis sera cédée à la famille Moreau en 1918, dont les signatures M et JM ornent d'innombrables pièces de collection.
Bourg-Joly est actuellement la plus ancienne faiencerie en activité à Malicorne.

Les faïenciers

Atelier Tessier, début XXe siècle

Caractères stylistiques

Au cours du XIXe siècle, les faïenciers de Malicorne reproduisent les modèles à succès de Nevers, Rouen ou Moustiers. La faïence de Malicorne, jusque là utilitaire va progressivement s'orienter vers des productions plus décoratives. François Lachasseigne introduit le premier, à partir de 1850, une fabrication de fontaines décoratives monumentales, dont le style gothique est en accord avec le goût du moment.

Dessin de modèle d'assiette, Beatrix Pouplard, fin XIXe siècle.

C'est cependant Léon Pouplard, en premier lieu représentant pour les faïenceries HB de Quimper, qui va systématiser les décors bretons. De nombreux procès opposeront à ce sujet Quimper et Malicorne. Naturaliste passionné, Pouplard créera de nombreuses pièces animalières, aux attitudes spécifiquement suggestives. Sa manufacture disparaitra en 1952, faute de repreneur.

Malicorne ne développera cependant pas un style propre, empruntant les décors autant à Quimper qu'à Delft. Ces inspirations seront cependant librement adaptées par les potiers sarthois, agrémentant leurs modèles de légendes et de personnages locaux.

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : malicorne - faïencerie - faïence - manufacture - pouplard - productions - décor - emile - tessier - style - modèles - cependant - quimper - assiette - breton - fin - xixe - sarthe - loyseau - faiencerie -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fa%C3%AFence_de_Malicorne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu