La Graufesenque

La Graufesenque est un site archéologique localisé à deux kilomètres de Millau, à la jonction des rivières du Tarn et de la Dourbie, sur le territoire du peuple gaulois des Rutènes.


Catégories :

Céramique - Cité gallo-romaine - Histoire de l'Aveyron - Monument historique de l'Aveyron - Monument historique classé en 1995 - Monument historique inscrit en 1951 - Monument historique inscrit en 1993 - Site archéologique de France

Recherche sur Google Images :


Source image : e-environnement.futura-sciences.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La Graufesenque est le nom de ce lieu, jouxtant la ville (à l'est du cœur... début de notre ère étaient fabriquées les célèbres poteries de terre sigillée.... (source : petitfute)
  • La vaisselle sigillée de la Graufesenque était exportée, au 1er siècle, dans tout l'empire Romain (voir carte... L'étude des sites historiquement datés, dans lesquels on identifie des céramiques de la Graufesenque, est particulièrement importante.... (source : pedagogie.ac-toulouse)

La Graufesenque est un site archéologique localisé à deux kilomètres de Millau (Aveyron, France), à la jonction des rivières du Tarn et de la Dourbie, sur le territoire du peuple gaulois des Rutènes. Le lieu était nommé Condatomagus (condate = confluent ; magus = marché). En effet son développement est dû pour partie à l'activité économique qui s'y déroulait : la production massive de céramique sigillée, inspirée de modèles italiens.

Ensemble de céramiques sigillées de La Graufesenque

Histoire

Les potiers produisaient à La Graufesenque une vaisselle fine, souvent marquée d'une estampille (sigillata en latin), nommée céramique sigillée (terra sigillata). Cette vaisselle à vernis de couleur brique, avec ou sans décor moulé a eu un énorme succès dans l'Empire romain, et a été exportée des rives de l'Indus jusqu'à la péninsule ibérique. Les ateliers ont dû fonctionner du Ier siècle av. J. -C. jusqu'au milieu du IIIe siècle. On dispose des bordereaux d'enfournement gravés par les artisans sur des morceaux de terre cuite.

De particulièrement beaux exemplaires de vases sigillés sont exposés au musée municipal de Millau : coupes, calices, gobelets, plats, bols, lagènes, etc.

Le site archéologique

Une agglomération secondaire existait (Condatomagus selon la table de Peutinger), dont on ne connaît que quelques quartiers, parmi lesquels le site de La Graufesenque.

Le site comporte une zone artisanale (fours de potiers, entrepôts... ), une aire sacrée (temples), et des habitats, scindés par des ruelles. D'autres bâtiments ont été détectés lors de survols aériens (nymphée, grand bâtiment).

Bibliographie

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : graufesenque - site - sigillée - céramique - archéologique - millau - potiers - paris - aveyron - territoire - rutènes - condatomagus - confluent - production - vaisselle - sigillata - empire - romain - terre - agglomération -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Graufesenque.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu