Maître du Dipylon

On nomme Maître du Dipylon un peintre sur vase de la Grèce antique qui travaille au milieu du VIIIe siècle av. J. -C.. Il doit son nom à un groupe de vases funéraires dont la majorité ont été découverts à Athènes dans la nécropole du Céramique,...


Catégories :

Céramique grecque antique - Céramique - Maître anonyme

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.academic.ru
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Maître du Dipylon Cratère fragmentaire, géométrique attique, vers 750 avant J. -C.... r ce fragment de grand vase, on peut voir une scène de prothésis, ... (source : 3dsrc)
  • Maître de Diplyon était Grec antique peintre de vase qui était en activité... décorés d'une description de prothesis scène représentant le deuil des défunts. Presque 50 vases ont été attribués au maître de Dipylon ainsi qu'à son atelier.... (source : worldlingo)
  • Les premiers vases à montrer des silhouettes humaines sont les grands vases... De là le nom de Maître du Dipylon qu'on a donné au chef de l'atelier, ... tombes des aristocrates et étaient décorés de scènes funéraires ou guerrières.... (source : louvre)
Guerrier, fragment du cratère A558 du Maître du Dipylon, v.  750725 av. J. -C. , musée du Louvre

On nomme Maître du Dipylon un peintre sur vase de la Grèce antique qui travaille au milieu du VIIIe siècle av. J. -C. (Géométrique Récent). Il doit son nom à un groupe de vases funéraires dont la majorité ont été découverts à Athènes dans la nécropole du Céramique, près de la porte du Dipylon.

Son style marque l'apogée du style géométrique, qui utilise le canon de la représentation humaine et animale alors en vigueur : le buste humain prend la forme d'un triangle ; les bras sont représentés comme des bâtons, fréquemment dans le simple prolongement des côtés du buste ; la tête est un simple disque, auquel l'ajout d'un trait vient figurer le nez. L'artiste semble chercher à inféoder la figure humaine à un canon géométrique, caractéristique souvent répétée dans tout l'art grec.

La construction des vases du maître du Dipylon est toujours particulièrement élaborée [1] et mise en avant la peinture par les nombreux motifs géométriques et animaux disposés en registres quelquefois imbriqués les uns dans les autres.

L'art du Maître du Dipylon est narratif : la majorité de ses vases, des marqueurs de tombe (cratères pour les hommes, amphores pour les femmes), portent sur la panse des scènes funéraires. Fait étonnant pour des vases d'aussi grande taille[2], énormément nous sont parvenus entiers, ce qui sert à mieux appréhender son style. Dans deux des vases principaux conservés, le cratère A517 du musée du Louvre et l'amphore 804 du Musée archéologique du Céramique, le détail central du vase nous montre un personnage[3] allongé sur un lit (klinè), entouré par d'autres personnages, debout ou agenouillés : c'est la prothêsis ou veillée du mort.

Scène de prothêsis, détail du cratère A517 du Maître du Dipylon, v.  750 av. J. -C. , musée du Louvre

En effet, un enterrement, en Grèce antique, est un moment particulièrement important régi par les législateurs, c'est un devoir de mémoire pour la famille. Il comporte trois étapes :

Prothêsis et ekphora sont deux scènes particulièrement importantes dans le répertoire du style géométrique.

Le Maître du Dipylon a pour grand principe de tout montrer de sa scène : il n'adopte pas un seul point de vue. Ainsi, les bras et le buste sont représentés de face, ce qui nous sert à bien reconnaître leur pose, alors que le bas du corps est montré de profil, pour permettre la séparation des jambes. Lorsqu'il représente un bige, il montre les deux roues côte à côte, et les huit jambes des chevaux sont soigneusement distinguées. Dans le style du Dipylon, aucune silhouette ne se superpose à une autre : chaque personnage a sa place bien définie.

Le peintre tente aussi de résoudre le problème de la représentation d'une scène dans l'espace en recourant à un étagement : la scène se lit de bas en haut. En bas est figurée la partie de la scène la plus proche de l'observateur ; en haut celle qui en est la plus éloignée. Ainsi, dans la scène de prothêsis de A517, on comprend aisément que la bière est localisé au milieu de deux rangées de pleureurs.

Notes

  1. La hauteur de la panse de l'amphore 804 est le double de celle du col, et son diamètre maximal équivaut à la moitié de sa hauteur
  2. L'amphore du Musée archéologique du Céramique (Inv. 804) mesure 1 mètres 55.
  3. Le linceul est «découpé» en son milieu pour mieux laisser voir le mort. Sur le cratère A517, les deux jambes du défunt sont distinguables : c'est un homme ; sur l'amphore 804, le personnage porte une jupe, c'est par conséquent une femme.

Bibliographie

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : vase - dipylon - scènes - maître - musée - style - cratère - géométrique - amphores - prothêsis - louvre - art - a517 - 804 - personnage - grèce - milieu - céramique - buste - particulièrement -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AEtre_du_Dipylon.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu