Poterie de Saintonge

La poterie de Saintonge sert à désigner les productions des ateliers céramiques saintongeais qui furent beaucoup exportées en Europe du Nord durant le Moyen Âge.


Catégories :

Céramique

La poterie de Saintonge sert à désigner les productions des ateliers céramiques saintongeais qui furent beaucoup exportées en Europe du Nord durant le Moyen Âge.

Plat polychrome dans le style de Bernard Palissy, milieu XVIe siècle, découvert à Londres, Museum of London.
Pichet saintongeais (1275-1350) exporté vers Londres. Aujourd'hui à la Tour de Londres.

Historique

Les fouilles médiévales menées en Irlande et dans d'autres pays européens ont mis à jour de nombreux tessons provenant de poteries fabriquées et exportées comme sous-produit du commerce du vin de Bordeaux[1].
Ces fragments sont constitués d'une terre micacée avec de faibles quantités d'inclusions de quartz et des traces d'hématite. Seule leur surface externe est vitrifiée d'une glaçure transparente. Les poteries à glaçure verte comportent des parcelles de cuivre qui leur donnent un aspect tacquis.
De la céramique saintongaise a été découverte dans des fouilles d'Irlande datées de la fin du XIIe siècle mais elle est le plus fréquemment associée à des contextes du XIII siècle.

Caractères stylistiques

De nombreux types de poteries de Saintonge ont été produits, modèles polychromes, verts, et occasionnellement, non émaillés. Les formes caractéristiques les plus courantes sont les cruches à vin : des pièces hautes, au corps un peu ovoïde, à fond plat, becs de perroquet et poignées sangle.
Un plat polychrome de Saintonge, dans le style de Bernard Palissy, daté du milieu du XVIe siècle a été mis à jour lors de fouilles à Londres et est conservé au Museum of London. La sophistication de ce genre de pièce s'éloigne des poteries purement utilitaires. Les changements stylistiques de la Renaissance ne furent pas réservés aux classes nobles, ils eurent aussi un écho plus vaste dans les classes aisées et les potiers saintongeais produisirent des pièces au goût de l'époque. À partir du XIIIe siècle, les lieux de production en Saintonge furent principalement localisés dans le village potier de La Chapelle-des-Pots.

Notes et références

  1. Derœux, D. & Dufournier, D. 1991. Réflexions sur la diffusion de la céramique particulièrement decorée d'origine française en Europe du nord-ouest XIII-XIVe siècles, Archéologie médiévale 21, p. 163-77.

Recherche sur Google Images :



"File:Saintonge polychrome dish"

L'image ci-contre est extraite du site en.wikipedia.org

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (2263 × 2071 - 1090 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : poterie - saintonge - londres - céramiques - saintongeais - furent - plat - polychrome - fouilles - xiii - pièces - productions - exportées - europe - nord - style - bernard - palissy - milieu - xvi -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Poterie_de_Saintonge.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu