Saint-Yrieix-la-Perche

Saint-Yrieix-la-Perche est une commune française, localisée dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin.


Catégories :

Commune de la Haute-Vienne - Ancienne sous-préfecture - Ville adhérant à l'association Les Plus Beaux Détours de France - Ancien chef-lieu de district

Recherche sur Google Images :


Source image : sites-hotels.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Autres résultats de recherche est" - saint - yrieix - clubs à proximité de Saint-Yrieix-la-Perche, France Magasin Gemo Saint Yrieix la Perche : Horaire Gemo Saint Yrieix la... 25 déc. 2010... Le Magasin Gemo Saint Yrieix la Perche est ouvert lundi au samedi... Joué Club Saint Yrieix la Perche de la ville Saint Yrieix la Perche... (source : maps)
  • ... Le Magasin Gemo Saint Yrieix la Perche est ouvert lundi au samedi... Joué Club Saint Yrieix la Perche de la ville Saint Yrieix la Perche... (source : magasin.lol)
  • Model Club Arédien. Siege social : Mairie de Saint Yrieix la Perche 87500. Affilié FFAM n° 0020. Saint Yrieix la Perche est à 40 km au sud de limoges.... (source : modelclubaredien)
Saint-Yrieix-la-Perche
Mairie de Saint-Yrieix-la-Perche
Mairie de Saint-Yrieix-la-Perche
Administration
Pays France
Région Limousin
Département Haute-Vienne
Arrondissement Limoges
Canton Saint-Yrieix-la-Perche
Code commune 87187
Code postal 87500
Maire
Mandat en cours
Daniel Boisserie
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Saint-Yrieix
Démographie
Population 7 007 hab. (2006)
Densité 69 hab. /km2
Géographie
Coordonnées 45° 30′ 51″ Nord
       1° 12′ 14″ Est
/ 45.5141666667, 1.2038888889
Altitudes mini. 283 m — maxi. 498 m
Superficie 100, 98 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Yrieix-la-Perche (Sent Iriès en occitan) est une commune française, localisée dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin.

Saint Yrieix est la 6e ville de Haute-Vienne en population.

C'est l'une des cinq villes-portes du Parc naturel régional Périgord Limousin.

Héraldique

Heraldique blason ville fr Saint Yrieix la Perche.svg
1°) Parti, le premier d'azur à trois fleurs de lys d'or, deux et un ; le second, de gueules à une crosse d'or posée en pal.
(Malte-Brun, la France illustrée, tome V, 1884)
2°) Parti d'azur à trois fleurs de lys d'or et de gueules à la crosse d'abbé contournée.
(Grand Larousse encyclopédique en 10 volumes) - Énonciation différente du précédent
3°) D'or, à trois pals de gueules.
(d'Hozier in Armorial Général de France, 1696) (Malte-Brun, in la France illustrée, tome V, 1884) - Armes attribuées d'office suite à l'édit de 1696, jamais portées.

Économie

Saint-Yrieix a obtenu trois fleurs au concours des villes et villages fleuris.

Au centre d'une région d'élevage, la ville doit à ses foires une part importante de son activité ; mais la chaussure, l'imprimerie (l'unique imprimerie emploie 470 personnes[1]) et la porcelaine (encore six entreprises[2]) y connaissent aussi une réputation soutenue.
C'est à Saint-Yrieix-la-Perche que Limoges doit d'être la capitale de la porcelaine en France, grâce à la découverte, au XVIIIe siècle, de gisements de kaolin.

Deux biscuiteries industrielles sont implantées sur la commune[3] :

Géographie

La Loue prend sa source vers 420 mètres d'altitude, au lieu-dit «Gabillou», au nord de la commune. Elle se jette dans l'Isle.

Histoire

Moyen Âge

Saint Arède d'Atane naquit entre 510 et 516, à Limoges. Il fonde un monastère à proximité de la villa de sa mère, au lieu-dit Atane, où il est enseveli. La réputation de sainteté d'Arédius attira de nombreux pèlerins à Attane, autour du monastère une ville se développa. Vers l'an 900, le monastère se transforma en collège de chanoines. Au cours du XIIe siècle, la ville s'agrandit et déborda des remparts qui entouraient l'abbaye. Des artisanats se créèrent, des moulins et des tanneries se développèrent.

À la mort de l'abbé Bernard de Comborn, en 1183, le château de Saint-Yrieix (la Tour du Plô) passe aux mains du vicomte de Limoges, ainsi dans la cité, il y eut deux «seigneurs», le chapitre et le vicomte. Dans les faubourgs, des foires se tiennent deux fois par an : le jour de la Pentecôte ainsi qu'à la date anniversaire de la mort de saint Yrieix, le 24 août. En août 1307, le chapitre et le Philippe IV le Bel établissent un contrat de pariage qui confie les fonctions de justice à des officiers royaux choisis par le roi et le chapitre. Le blason de la ville témoigne de ce contrat : des fleurs de lys à gauche et une crosse à droite.

Temps modernes

En 1565, le roi Charles IX accorde aux bourgeois de la ville de créer un échevinage ou municipalité. Ainsi cinq échevins étaient élus l'ensemble des ans, cependant les viguiers du roi gardaient leurs prérogatives de justice. Quatre ans plus tard, Henri IV séjourne près de la collégiale avant de partir pour la bataille de La Roche-l'Abeille. Au cours du XVIIe siècle, deux couvents s'installèrent extra-muros : les récollets et les clarisses ; des Pénitents Bleus s'établirent eux aussi à Saint-Yrieix. En 1750, un édit du roi ordonne l'installation d'une sénéchaussée à Saint-Yrieix, mais le tribunal de commun pariage est du même coup supprimé. La justice de Saint-Yrieix s'étendait alors jusqu'à Payzac.

Entre temps, un chirurgien de la ville appelé Darnet signale à un apothicaire l'existence de terre utilisée par sa femme pour faire sa lessive. L'analyse révèle la pureté du kaolin ; en 1771, Darnet est chargé, au nom du roi, d'en diriger l'extraction. Depuis 1774, une fabrique de porcelaine est installée à la Seynie près de la ville.

Révolution française et Premier Empire

Saint-Yrieix fut chef-lieu de district de 1790 à 1795 et d'arrondissement de 1800 à 1926.

En 1793, les chanoines refusent de prêter serment à la constitution civile du clergé, ils sont alors arrêtés et emprisonnés à Limoges, un d'entre eux meurt à la prison. Les chanoines seront emmenés aux pontons de Rochefort où huit d'entre eux mourront.

Époque contemporaine

C'est à Saint-Yrieix que fut exploitée la dernière mine d'or de la Communauté européenne. La mine du Bourneix employait 85 personnes et produisait plus de 2 tonnes par an.
Elle ferma ses portes en 2001, après 100 ans d'activité et des millénaires d'activités aurifères dans le Limousin.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1982 Jacques Boutard SFIO, puis centriste conseiller général
1982 juin 1995 Marc Debusschere RPR conseiller général
juin 1995 réélu Daniel Boisserie[4] PS Député

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[5] et Insee[6])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6 234 5 012 6 252 6 383 6 542 6 900 7 110 7 515 7 474
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7 749 7 613 7 826 7 086 7 426 8 051 7 626 8 711 8 467
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8 363 7 916 8 205 7 296 7 307 7 281 7 302 7 213 7 323
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006    
7 021 6 816 7 116 7 342 7 558 7 251 7 007    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux, monuments, institution culturelle

Personnalités liées à la commune

Clubs sportifs

Voir aussi

Étape


Précédé par
Jumilhac-le-Grand
Route Richard Cœur de Lion
blason de la route Richard Cœur de Lion
Suivi par
Coussac-Bonneval

Liens externes

Notes et références

  1. Mairie de Saint-Yrieix, page Fabrègues, consultée le 3 mai 2010
  2. Mairie de Saint-Yrieix, [1], consultée le 3 mai 2010
  3. Mairie de Saint-Yrieix, [2], consultée le 3 mai 2010.
  4. Site officiel de la préfecture de Haute-Vienne - liste des maires (doc pdf)
  5. http ://cassini. ehess. fr/ Population par commune avant 1962 (résultats publiés au journal officiel ou conservés aux archives départementales)
  6. Insee : Population depuis le recensement de 1962
  7. Église, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  8. Jean Maury, Marie-Madeleine S. Gauthier, Jean Porcher - Limousin roman - pp. 34 - Éditions Zodiaque (collection La Nuit des temps n°11), La Pierre-qui-Vire, 1959.
  9. Châsse en émail champlevé
  10. Base Mérimée : Tour du Plô
  11. Site du cdla.

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : saint - yrieix - clubs - perche - ville - commune - limousin - limoges - site - france - haute - vienne - population - roi - mairie - pays - maire - fleurs - général - tour - liste - 1962 - officiel -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Yrieix-la-Perche.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu