Sigillées claires africaines

À partir de la fin du Ier siècle ap. J. -C. d'importants centres de productions de “ sigillée claire” se développent en Afrique romaine...


Catégories :

Artéfact archéologique - Récipient - Vie sous la Rome antique - Céramique

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • J. -C. d'importants centres de productions de “ sigillée claire” se développent en Afrique romaine... El Artículo original es Sigillées claires africaines.... (source : ceramica.wikia)
  • Sigillées claires africaines... On ignore le lieu de production exact de la... (source : dictionnaire.sensagent)

À partir de la fin du Ier siècle ap. J. -C. d'importants centres de productions de “sigillée claire” se développent en Afrique romaine et exportent leur production dans le bassin occidental de la Méditerranée, exportations qui durent jusqu'aux derniers siècles de l'empire et répondant probablement à la prospérité économique des provinces africaines dans cette période. Le tournant dans la production africaine se situe à la fin du deuxième siècle et au début du troisième, dès ce moment en effet la céramique sigillée africaine représente les deux tiers de la céramique de table à Ostie mais aussi dans la totalité des provinces méridionales de l'occident romain. Après la réussite de cette sigillée claire A produite en grande quantité, c'est , vers 230 la naissance de la sigillée claire C, elle aussi exportée particulièrement beaucoup et fréquemment en parallèle avec des amphores. À la fin du troisième siècle, à Ostie, presque toute la vaisselle de table est de production africaine. Par conséquent la diffusion des productions céramiques africaines se trouvent sur tout le pourtour du bassin méditerranéen, en Occident mais également en Orient et cela jusque vers le milieu du VIIe siècle. Il existait plusieurs centres de productions particulièrement dynamiques en Afrique, et il y eut des déplacements des productions. On peut distinguer quatre grands types de sigillée africaine. On ignore le lieu de production exact de la sigillée claire A. La Byzacène fut le grand lieu de production de la sigillée C, mais Carthage développa sa propre production à partir de la fin du iiie siècle. En se déplaçant vers Carthage les productions rejoignaient une concentration de main d'œuvre ainsi qu'un grand port d'embarquement qui permettait de diminuer les coûts à l'exportation.


Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : productions - sigillée - africaines - siècles - fin - céramique - claire - vers - partir - centres - afrique - bassin - exportations - provinces - troisième - table - ostie - occident - particulièrement - lieu -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Sigill%C3%A9es_claires_africaines.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu