Trianon de porcelaine

Le Trianon de porcelaine fut le premier édifice construit, en 1670, sur ordre de Louis XIV, sur l'emplacement du village de Trianon.


Catégories :

Versailles - Trianon - Céramique

Recherche sur Google Images :


Source image : culture-cadeaux.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Ce premier Trianon de Porcelaine est détruit pour laisser la place à un... L'appartement de la future épouse du monarque donne sur le Jardin du Roi.... (source : reims-florence)
  • ... Elle s'ouvre d'un côté sur le jardin alors que l'autre est couvert de 17 panneaux de miroirs...... que le plus grand roi fût mesuré à l'aune de Versailles !».... Le Trianon de porcelaine est construit en 1670.... (source : lasagasangelique.blogspot)
Plan du Trianon de Porcelaine.

Le Trianon de porcelaine fut le premier édifice construit, en 1670, sur ordre de Louis XIV, sur l'emplacement du village de Trianon.

À mi-chemin entre un château et une produit de jardin, l'édifice était un ensemble de constructions légères, à ossature de bois, recouvertes d'un revêtement de carreaux de céramique (d'où le nom de «Trianon de porcelaine»), qui étaient consacrées aux collations du roi.

Construction éphémère, il ne résista pas aux intempéries et fut détruit en 1687 pour être remplacé par le Grand Trianon.

Historique

Dès que Versailles fut devenu un haut lieu du Royaume de France, Louis XIV nourrit le désir de créer un lieu réservé à sa détente ainsi qu'à ses plaisirs.

Dans ce but, le roi achète en 1668 le village de Trianon, localisé au Nord-Ouest du domaine de Versailles, en vue de le détruire et de l'annexer au domaine royal.

Le chantier, qui se déroule de 1670 à 1672, est confié au premier architecte du roi Louis Le Vau. Sur les plans dressés par ce dernier, François d'Orbay va bâtir une série de cinq pavillons recouverts de carreaux de faïence bleue et blanche dite «à la chinoise»[1]. Quelques carreaux jaune pâle ou vert clair animaient le décor. Des vases en faïence décorés d'épis dorés garnissaient le faîtage du bâtiment.

Cependant à partir de septembre 1671, le lieu change de vocation. Il sera par conséquent conçu pour abriter les amours du roi et de Madame de Montespan. Mais dès 1687, Louis XIV ordonne la destruction du Trianon de porcelaine. En effet son magnifique décor de faïence résiste mal au temps et des fissures apparaissent rapidement sur les murs. Cette destruction suit de quelques années la disgrâce de Mme de Montespan, pour laquelle ce dernier avait été construit.

Le chantier du nouveau Trianon, ou Trianon de Marbre, est confié à Jules Hardouin-Mansart.

Du premier Trianon, il ne reste actuellement que le tracé du jardin.

Le Trianon de Porcelaine était un lieu réservé aux collations composé de cinq pavillons. Le pavillon central était conçu pour la détente du roi, les quatre autres pavillons, qui entouraient la cour, étaient affectés à la préparation des plaisirs culinaires du roi. Un système, que nous appellerions actuellement barbecue, avait été installé dans l'une des cours.

Le pavillon du roi

La décoration intérieure du Trianon de Porcelaine est assez peu connue. On sait que le pavillon du roi était composé d'un salon central et de deux appartements : l'«Appartement de Diane» et l'«Appartement des Amours».

La totalité des décors, des stucs, des boiseries et du mobilier était peint en bleu et blanc à la manière de la faïence qui ornait les murs du pavillon. L'Appartement des Amours abritait la "Chambre des Amours", réservée à l'intimité de Louis XIV et de Madame de Montespan, et dont le décor somptueux a inspiré de nombreux restaurateurs.

Les quatre pavillons de la cour

La cour était entourée de quatre pavillons dédiés aux préparations culinaires destinées au roi. Deux de chaque côté de la cour. Le premier pour les entremets, le deuxième pour les confitures, le troisième pour les potages, les entrées et les hors d'œuvres, et le quatrième pour dresser les fruits, la table des princes et des seigneurs, mais aussi pour les dessertes et les buffets.

Les jardins

Plan d'ensemble du Trianon de Porcelaine et de ses jardins.

Les jardins du Trianon de Porcelaine sont divisés en trois parties, qui perdurent toujours actuellement : la terrasse qui borde le pavillon central ; la pente douce qui descend vers le Grand-Canal et le Jardin Bas.

Sur la terrasse sont dessinés deux grands parterres de fleurs ornés d'une fontaine décorée de faïences. Un astucieux dispositif fut imaginé par le jardinier Michel II le Bouteux pour permettre de présenter différentes compositions de parterres en un minimum de temps. Les fleurs étaient plantées dans des pots et les pots enterrés dans le sol ce qui permettait de changer les pots de place à volonté. Les compositions florales pouvaient ainsi être modifiées au cours d'une même journée, offrant au roi ainsi qu'à ses invités un spectacle complètement renouvelé.

La pente qui descend vers le Grand-Canal, étant exposée plein Sud, permettait la culture d'orangers.

Dans le Jardin Bas, scindé de la terrasse par un mur orné de faïence, les fleurs et les arbres fruitiers étaient protégés de l'hiver par un dispositif de serres démontables. Il y existait aussi un «Cabinet des parfums» (à l'emplacement de l'actuel Salon des jardins du Trianon de marbre) conçu pour la collection d'essences rares des fleurs des jardins de Trianon.

Notes

  1. Les carreaux sont produits par les manufactures de Hollande, de Rouen, de Nevers, de Lisieux ou de Saint-Clément, comme plus tard les cache-pots du Hameau de la Reine. On en trouve toujours souvent des fragments lors des travaux effectués dans les jardins.

Voir aussi

Bibliographie

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : trianon - jardin - roi - pavillons - porcelaine - faïence - cour - louis - versailles - fut - premier - xiv - carreaux - lieu - décor - amours - appartements - fleurs - pots - plan -


Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Trianon_de_porcelaine.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu